Soirée du 21 février 2017

La soirée du 21 février à Toastmasters Marseille a été épatante!

Florence a été en charge de l’animation de la soirée et elle nous a mis dans l’ambiance très rapidement à son style, avec des présentations breves, mais bien élaborées et pleines de charme.

Jean-Valéry a proposé des inventions improbables aux personnes qui sont sorties pour faire des improvisations! Florent nous à vendu la machine à laver sans eau, Lucas nous a racconté les vertues du lave-vaiselle à vapeur, Nadia nous a expliqué le fonctionnement de la machine qui prend le papier de bureau déjà utilisé et lui transforme en papier toilette, et finalement Jose Manuel nous a partagé pourquoi il ne faut pas acheter un lit chauffant.

À la fin des improvisations, nous avons passé aux discours préparés:

  • Charlotte nous a fait son prémier discours, plein d’expériences personnelles, les les prémiéres fois qu’elle a tenté de nouvelles choses
  • Mounayad nous a relaté ses difficultés pour créer un discours motivant, et ses conseils pour se motiver dans la vie
  • Mégane a expliqué le pouvoir des compliments dans un discours très imagé et même kinésthésique
  • Fabien nous a fait comprendre que la volonté peut se travailler et que la meilleure façon de la muscler, c’est de faire de la méditation. il nous a challengé à en faire 5 minutes de médiation par jour, et lui racconter les résultats lors de la prochaine soirée
  • Enfin, Laurent nous a persuadé de regarder dans la bonne direction, en prenant soin des autres, de l’être humain en générale, et non se cacher en arrière de la défense de l’environnement.

Après une pause offerte par Nuria, nous avons continué avec la séssion des évaluations.

Et les champions de la soirée sont:

  • Florent, meilleure improvisation
  • Laurent, meilleur discours preparé
  • Bruno, meilleur évaluation

Félicitations! Et si vous voulez retrouver l’inspiration et de l’énergie de Toastmasters Marseille, notre prochain rendez-vous c’est le mardi 7 mars, à la Cité des Associations, sur la Canebière!

Compte-rendu écrit par Irene Sánchez