Archives de catégorie : Temoignage de nos membres

Youth LeaderShip Program : c’est QUOI la recette?

De septembre à novembre 2017, en partenariat avec le lycée Professionnel de l’école libre des Métiers, Cécile et Bruno, 2 membres de Toastmasters Marseille ont accompagné une quinzaine de jeunes lycéens dans la découverte et la pratique de la prise de parole en public…en anglais!

Comment s’est déroulé l’expérience?

Prenez : 

  • 1 professeur d’Anglais en lycée professionnel, apprentie cuistot, Cécile.   
  • 1 passionné de prise de parole en public et fondateur du Club Toastmasters Marseille, Chef cuistot…en apprentissage de nouveaux plats « jeune »,  Bruno.

Choisissez-les curieux et persévérants (Par exemple par leur implication, leur complicité et leur confiance mutuelle à TM Marseille)

 

Sélectionner:

  • les ingrédients (au nombre de 15).

La joyeuse bande et le cuisto !

Veiller à mêler les jeunes de différentes sections, de niveau de langue élémentaire et intermédiaire, timides et audacieux

Hichem – Adam – Mario – Léo – Sandji – Cédric – Driss – Enzo – Aymeric – Florian – Bastien – Mathieu et s’avèrent un bon choix

 

 

  • Les ustensiles :

    Un manuel officiel de Toastmasters International « Youth Leadership Program » , des guides et des aides spécialement crées pour l’évaluation, une salle de classe, un projecteur, des feuilles de route pour guider chaques réunions et c’est parti! 

    Manuel Officiel

    Guide d’aide à l’évaluation

    Exemple de programme de la réunion

    Une aide visuel pour évaluer

     

Les étapes :

    • Avant tout : Faire naître le désir…en vidéo, l’envie d’aller plus loin avec l’objectif de l’examen de l’oral en anglais du bac à la fin d’année ! 

 

  • Ensuite, vérifier la recette avec le bon questionnaire (de grand-mère..) avec un questionnaire en ligne accessible CLIQUEZ ICI 

  • Après : Innover, jouer, en proposant des ateliers jeux autour de la prise de parole en public : 

          
  • Intégrer des « épices » et des « saveurs étrangères «  , des intervenants qui viennent partager leur expériences, leurs pratiques de la langue anglaises avec leurs particularités  :  Tyler (USA)  et Edward (UK)

    Edward (UK)

     

    Témoignage : 1 journée au lycée aux Etats-Unis

  • Vérifiez que le mélange opère bien  et goûtez  puis assaisonnez !

    


Et au final, quelles sont les RESULTATS ? C’est les « jeunes » Toastmasters qui en parlent le mieux. Regardez les vidéos ci-dessous ! 

 

——————————————————————
LE SAVIEZ-VOUS? En 1924, Ralph Smedley, le fondateur de Toastmasters International crée un club de prise de parole destiné à aider les jeunes à améliorer leur confiance dans la prise de parole en public….le 1er club crée d’une longue série : le mouvement Toastmasters était né !

Je ne représenterai pas mon Club Toastmasters au concours !

Je ne représenterai pas mon Club Toastmasters Marseille au concours de Secteur, Division F, District 59. Même si c’est le 01 avril prochain, à Montpellier, mon article n’est pas une blague, un poisson d’avril!

Hier soir, j’ai terminé 1er au 2 concours de mon club : évaluation et Discours International.
Un concours d’une intensité unique pour moi, entre l’excellence de nos orateurs, l’adversité d’une ambiance de concours et la valeur apportée par tous!

 

FullSizeRender (19)

Au final, j’ai terminé 1er, j’ai gagné.

Et bizarrement, ce que j’ai gagné ce n’est pas la 1ère place , c’est bien + que ça !
J’ai appris sur moi-même, encore.

« La machine à laver émotionnelle ». Comme dans le tambour d’une machine à laver, hier soir, j’ai été traversé, chahuté, remué par plusieurs émotions totalement opposées, remplies de contradictions et en même temps, inscrites définitivement en moi : la joie, la tristesse, l’inquiétude et le plaisir!

  • La joie. Bien sûr, ne nous le cachons pas : terminer 1er c’est gratifiant ! C’est recevoir la reconnaissance et de la valeur. (J’ai fait une vidéo sur ça : voir la vidéo)
  • La tristesse, je ne participerai pas au concours de secteur. Je vous l’avoue c’est à Toastmasters, un rêve que j’ai à cœur de vivre, d’accomplir !
  • L’inquiétude : est-ce que cette situation se représentera à nouveau? Le temps est unique, s’offre à nous en tant que tel 1 seule fois sous cette forme.
  • Le plaisir : de donner, de partager, de laisser sa place au personne de valeur dans mon club!

Pour moi, ce n’était simplement pas le moment ( une obligation professionnelle). Aussi, l’avenir et la vie m’offriront d’autres opportunités.

Pourquoi?

Car, selon moi, l’avenir, tel que je le disais dans mon discours d’hier soir :
« L’avenir, ce n’est pas : qu’est qui va m’arriver? Mais plutôt, qu’est ce que je vais faire pour que ça m’arrive? »

C’est l’attitude que nous adoptons qui nous détermine. Toujours. Jamais l’inverse.

En conclusion, « moi, Président » je ne représenterai pas mon Club Toastmasters de Marseille au concours de Secteur. Encore mieux que ça, je sais que nos meilleures éléments seront là pour nous représenter, Irène et Kanimet : vous êtes nos futurs champions (bientôt) !
GO Marseille Toastmasters Club!

Je vous laisse, j’ai d’autres programmes de machine à laver qui m’attendent! 🙂

« Je vais démissionner de mon poste de Président de Toastmasters ! »

Toastmasters, c’est des discours et c’est aussi du du leadership! Le leadership à Toastmasters c’est quoi? Nous vous invitons à lire attentivement le témoignage de Nicolas, président de Toulon et son expérience.

 

Je suis Nicolas LUBASCH, président de Toastmasters TOULON. Lorsque j’ai pris la présidence du club de Toulon, au 1er Janvier 2016, j’étais heureux de pouvoir avoir l’impression de « servir  » les autres.

En effet, 5 mois avant, en septembre 2015, suite à une réunion de Toastmasters Toulon, j’adhérai sans hésiter à une méthode que je trouvais enfin indispensable, dans la prise de confiance en soi !

Et me voilà Président du club de Toulon !

Moi qui jusqu’à présent, mettais de la distance dans les groupes de personnes, les relations professionnelles et toute situation qui pouvait me blesser intérieurement, je n’avais plus le choix ! Dorénavant, j’étais obligé de faire face à mes peurs, 2 mercredis par mois en plus. Quel challenge!

Malgré cela, j’étais animé d’une foi inébranlable que le club renaîtrait de ses cendres. En effet, notre club Toastmasters de Toulon est en processus de reconnaissance officielle (charterisation) depuis maintenant 2 ans. Notre objectif est de mobiliser 20 membres officiellement. En dépit du départ d’une partie des anciens membres, seul Philippe, mon mentor, m’assurait que nous pouvions que faire grandir le club et atteindre notre objectif!

Je n’y connaissais rien en management, en leadership et avait à peine passé le 4ème discours. De plus, l’organisation de Toastmasters international restait une énigme pour moi .

9 mois plus tard, nous n’étions que 8 membres et je commençais à déprimer d’avoir autant donné d’énergie pour avoir ce « petit résultat ».

« Je vais démissionner de mon poste de Président de Toastmasters Toulon… »

Cette phrase, je me la suis posé. Encore et encore. J’étais au fond, dans le creux d’une vague immense ! Et bizarrement, les inscriptions se faisait de plus en plus, mais ma motivation était au plus bas.

En fait, j’étais à une période de remise en cause, et j’avais le choix :

  • partir pour enfin retrouver une vie tranquille mais inconnue
  • redécouvrir ma  » mission de vie  » afin de continuer le club

Qu’auriez-vous fait à ma place ?

En fait, moi, j’ai foncé, je me suis « tapé » 9 mois :

  • à faire de la publicité
  • à assainir les documents administratif
  • à continuer les discours
  • à mettre les vidéos sur Youtube
  • à faire les comptes-rendu
  • à garantir la bienveillance dans le club
  • Je me sentait terriblement seul !

La chance que j’ai eu dans ces moments-la, c’est d’avoir eu une écoute, des écoutes bienveillantes de responsable d’autres clubs, qui m’ont permis de me poser les bonnes questions.

Et la j’ai compris une belle leçon de vie : je n’avais pas de leadership ! Je ne me sentait pas encore un président de club, je me sentait encore membre !

C’est a ce moment-la que je compris le slogan :

« Toastmasters International a pour but de faire gagner en confiance en soi, et en LEADERSHIP par la prise de parole en public. »

Ce déclic m’a permis de remonter en selle, j’avais tout simplement peur de prendre la responsabilité de gérer une équipe et le club.

De plus, à l’image des agriculteurs, je compris que ce que nous semons, nous pouvons le récolter bien plus tard ! Et le fruit de notre travail ne se voit que maintenant !

Depuis j’ai encore gagné confiance en moi et j’ai retrouvé la foi qui était en moi ! Faire gagner confiance en soi à tous les membres Toastmasters, car je suis un convaincu de son efficacité !

Toute cette aventure a été rendu possible par la bienveillance des autres responsable de club, des responsable de notre club, mais aussi à tous les membres Toastmasters qui m’ont soutenus dans cette belle aventure ! Merci à tous , merci Toastmasters !

PS : Un merci ,particulièrement à Philippe, à Bruno et à Pascal, pour leur soutien bienveillant !

POURQUOI PARTICIPER A UN CONCOURS A TOASTMASTERS?

Discours, Improvisations, évaluations : Toastmasters, c’est aussi des concours 2 fois par an !

Ecoutez bien, c’est EX-PLO-SIF! Gregory Berge, champion d’Europe de Discours Toastmasters 2014, ancien membre du club Toastmasters Aix-en-Provence nous donne 3 BONNES RAISONS de participer à un concours.

Alors, tu t’inscris au prochain concours?
Les PROCHAINES DATES de concours :
 
  • Mardi 14 mars: Concours dans notre club à Marseille !
  • Samedi 1 avril: concours de secteur à Montpellier.
  • Samedi 22 avril : concours de division, les meilleurs orateurs du sud de la France, à Marseille ! Expérience unique de voir des orateurs talentueux. « A la Casa! » 🙂

« Une rencontre, un geste , un mot ou un sourire… »

C’est étonnant de savoir à quel point il suffit d’un rien pour qu’une vie bascule à tout jamais. Une rencontre, un geste , un mot ou un sourire. Ces actes, qui à première vu, nous semblent insignifiants, peuvent à certains moments, raviver une flamme, faire naître un sentiment, donner du courage ou libérer un ami des chaînes de la peur. Laissez-moi vous dire que je parle en connaissance de cause.

[ LE COMMENCEMENT ]

Tout à commencer le jour où naviguant sur Facebook, je suis tombé sur cet événement intitulé « Toastmasters  Marseille ». Curieux, je regarde immédiatement de quoi il s’agit. Le concept m’a tout de suite plu, cela m’a donné envie d’en savoir davantage. En plus, ça tombait bien : un concours allait bientôt avoir lieu ! Tout d’abord, j’hésite, je doute et je me dis que ça ne va pas correspondre à mes attentes.

Mais, qui sait ?

J’avais un espoir, je cherchais le moyen de pouvoir gagner confiance. En effet, selon moi, il y a des projets, des idées et des rêves qui peuvent se réaliser qu’avec la complicité et l’aide des autres ; pour cela il faut savoir les convaincre, leur donner envie d’y être, leur transmettre ta motivation… et ça, tout ça, me faisait énormément défaut! Mon enthousiasme et mon véritable potentiel ne se lisaient pas sur mon visage, mes mots n’en disaient pas assez pour attirer l’attention. Quant à ma voix, celle-ci laissait paraître le doute, l’insécurité qui, malheureusement, arrive jusqu’au public. Jusqu’au..

[ JOUR J ]

J’y vais ! Je me décide alors de me rendre à ce concours. Et là, dès l’entrée de la salle, je tombe sur une pièce bondée, des mouvements de tous les côtés, tout le monde semblait occupé pour la préparation du concours. Encore là, j’avais peur d’aborder quelqu’un, alors je décide de m’installer dans un coin pour observer. Le concours commence, les discours et les improvisations s’enchaînent, en anglais et en français. C’était « im-pre-ssio-nnant » de voir la maîtrise des participants, une éloquence digne des plus grands orateurs, des propos poignants, un langage corporel millimétré, et plus encore, un enthousiasme littéralement contagieux.

Mais, assister à de telles prestations est à double tranchant.

En effet, d’un côté, tu peux être submergé par une motivation transcendante : celle qui te donne envie d’en faire autant, de vouloir arriver  à un tel niveau ; et d’un autre côté, tu réalises l’écart qu’il y a entre toi et eux. Et pour toi, cet écart devient un gouffre interminable, impossible à combler et on se dit :  « non, j’y arriverais jamais » « c’est pas pour moi » « c’est pas le moment.. ». Et c’est malheureusement la seconde idée qui m’a gagné, je me sous-estimais et je décidais donc de rentrer chez moi. Malheureusement ?

[ LE MOMENT ]

C’est à cet instant, à deux pas de franchir la porte, qu’un membre du club m’aborde. Il me met tout d’abord à l’aise et cherche à comprendre la motivation de ma venue. Je lui explique ensuite ma situation et je lui raconte comment j’ai découvert le club. Il commence alors à me parler de Toastmasters Marseille. Je l’écoute attentivement et il arrive à éveiller ce qui a été emporté par la peur deux minutes plutôt : mon courage. Il m’invite à revenir à une réunion du club qui, bien différente des concours, reflète l’esprit et la méthode Toastmasters. Quelques jours après, j’accepte de venir à une soirée « classique » . Je vous passe les détails et ce que j’ai découvert lors de cette réunion dépassait alors toutes mes attentes.

[ ET MAINTENANT, 4 MOIS APRES ? ]

Aujourd’hui après quatre mois au sein du club, j’ai le sentiment de m’élever peu à peu, de combler petit à petit l’écart qui me semblait gigantesque entre moi et les orateurs confirmés. Petit à petit, j’ose me présenter devant un public, de lever les yeux et de clamer, avec la confiance nécessaire, la conviction de mes idées. Je ne dis pas que la peur n’est plus là, que Toastmasters, est « LE » remède miracle contre le stress, contre « mon » stress.

Selon moi, il ne s’agit pas de faire disparaître votre peur mais plutôt de tenter de la dominer, en apprenant simplement à maîtriser la grandeur de votre volonté, de vos idées, de votre regard , de vos gestes et votre voix ; un apprentissage, pas à pas,  discours après discours, au sein de mon club Toastmasters Marseille.

Alors, vous me demanderez, au final, c’est quoi Toastmasters ? C’est tout simplement à la fois, « cette rencontre, ce geste , ce mot ou ce sourire qui peut changer ta vie… »

 

Témoignage de Mounayad ABDOU, membre de Toastmasters Marseille.

 

Témoignage: « La peur de l’orateur » par Teddy Denis

Le 1er septembre 2015, presque par hasard, j’ai assisté à ma première réunion Toastmasters.
Je n’oublierai jamais ma réaction lors de la fameuse session des discours préparés :
« Houaou, je veux faire pareil ! ». Alors, lorsqu’en fin de séance le président a demandé qui souhaitait faire un discours à la prochaine réunion, j’ai sauté sur l’occasion!

C’est ainsi que mon aventure Toastmasters a commencé.
Et dans cette aventure, j’ai rencontré la peur de l’orateur…

D’abord la peur de l’inconnu. Dans le parcours Toastmasters, le but du premier discours est de « Briser la glace », de parler de soi et de se faire connaître aux autres membres du club.
C’est pas le genre d’exercice qu’on fait tous les jours… Mais pour ce discours, je m’étais conditionné. Je me suis dit que la pire chose qui pouvait m’arriver était de me casser une jambe devant tout le monde. Bref, je ne risquais pas grand chose! Néanmoins, quand mon tour est arrivé, j’étais mort de peur. Alors je suis passé en mode « pilote automatique » et j’ai récité mon premier discours rapidement et sur un ton monocorde.

J’ai ensuite découvert la peur du blanc, la peur de sécher, la peur… du fameux trou de mémoire! Au début, j’apprenais donc mes discours par cœur et je les récitais. Mais un jour, j’ai tout de même eu un blanc. Et là, contrairement à tout ce que j’aurais pu croire, le pire ne s’est pas produit. Mon monde ne s’est pas arrêté de tourner. Je suis tout simplement allé à ma place, j’ai regardé mon texte puis j’ai continué mon discours presque comme si de rien n’était.

Rapidement, une autre forme de peur est apparue: la peur de dire des choses inintéressantes, la peur de voir des auditeurs au regard vide, submergés par l’ennui et la fatigue entre deux bâillements difficilement contenus. J’étais terrorisé à l’idée de faire une blague ou d’incorporer un peu d’humour dans mes discours. J’avais peur de ne pas me relever d’un bide éventuel. Pourtant, après quelques blagues réussies et d’autres moins ; Quelques discours avec lesquels j’ai su captiver mon auditoire et d’autres non ; Je n’ai pour le moment pas reçu de tomates! Et je suis fier de tous mes discours comme de toutes mes interventions.

Aujourd’hui, après avoir réalisé la moitié des projets de mon premier manuel « Savoir communiquer » et avoir terminé troisième de notre concours de division, j’ai toujours peur lorsque je dois m’exprimer en public… Chaque prise de parole reste un combat contre moi-même et ma zone de confort. Néanmoins, je suis à des années-lumières de la peur paralysante de mes premières interventions et je compte bien continuer ma progression car, comme le disait si bien Ralph Waldo Emerson :

« Celui qui ne cherche pas chaque jour à vaincre ses peurs, n’a rien compris au secret de la vie »

Teddy Denis