À Toastmasters Marseille, Mentorat rime avec Partenariat (par Florence Hamitri)

mentorat1

C’est rassurant d’être épaulé quand on se lance dans une activité ou un projet, vous ne trouvez pas ?

Et c’est important aussi de pouvoir partager et transmettre son expérience pour encore mieux s’approprier les compétences, n’est-ce pas ?

C’est pour ça qu’à Toastmasters International, il existe un dispositif de mentorat : pour faciliter l’acquisition des compétences et la progression dans la prise de parole en public.

Concrètement, quels sont les avantages du mentorat ?

Le mentorat répond à différents besoins, tout au long du parcours Toastmasters.

Pour un nouvel adhérent, ça permet :

– de prendre plus vite ses repères au sein du club,

– d’être guidé si besoin sur la plateforme Pathways,

– de clarifier ses objectifs personnels ou professionnels en lien avec la prise de parole en public,

– et de se challenger rapidement pour accomplir les premiers projets, faire un premier discours, prendre des rôles…

Les membres du club plus anciens peuvent aussi faire appel à un mentor pour :

– se fixer de nouveaux objectifs lorsqu’on se trouve à un palier d’apprentissage

– développer des compétences spécifiques en prise de parole en public, comme l’humour, le langage corporel, etc.

– bénéficier d’un soutien régulier et d’une évaluation personnalisée pour de meilleures performances.

Devenir mentor est également un moyen pour :

– prendre du recul sur son propre parcours Toastmasters,

– se remettre en question dans sa pratique de la prise de parole en public et du leadership,

– affirmer et ancrer des compétences acquises grâce à l’effet miroir,

– partager son expérience et aider un ou d’autres membres à atteindre leurs propres objectifs.

Comment s’établit la relation mentor – mentoré ?

Lorsqu’un adhérent souhaite bénéficier du soutien d’un mentor, il doit d’abord choisir qui sera le plus à même de bien l’accompagner. C’est tout à fait subjectif, en fonction des personnalités de chacun, des compétences recherchées, de la disponibilité des uns et des autres.

Le mentor doit lui-même être d’accord pour apporter son soutien, selon le temps qu’il pourra y consacrer et ce qu’il se sent en mesure de transmettre.

Lorsque mentor et mentoré se sont co-optés, ils s’engagent mutuellement. C’est une forme de partenariat qui s’instaure, où chacun a sa responsabilité et son rôle à jouer. Ils s’inspirent réciproquement.

Le mentoré se met en capacité de recevoir les informations et les conseils que partage le mentor, autant qu’il est force de proposition.

– Il est à l’écoute, ouvert d’esprit pour sortir de sa zone de confort.

– Il informe son mentor des dates de ses discours et des retours qui lui ont été faits par les autres membres du club, s’il souhaite une évaluation plus approfondie.

– Il exprime en toute franchise où il en est et comment il se sent dans son parcours, les difficultés qu’il rencontre le cas échéant.

– Il reste curieux et fait appel à son mentor quand un défi se présente.

– Il communique clairement ses besoins et ses ressentis dans le cadre du mentorat.

Le mentor accepte de répondre régulièrement, à une fréquence qui peut être définie entre eux, aux sollicitations du mentoré. Il prend de ses nouvelles pour s’assurer que la motivation reste au rendez vous.

– Il aide le mentoré à clarifier ses objectifs.

– Partant de là, il peut le conseiller sur les rôles à prendre dans les soirées, qui serviront sa progression.

– Il assiste autant que possible aux discours du mentoré pour lui donner une évaluation constructive et bienveillante, qui l’aidera à progresser.

– Il est à l’écoute aussi bien des propositions que des contraintes et des appréhensions du mentoré.

– Il partage son expérience, et transmet en toute humilité ses connaissances et ses compétences.

– Il demande également une évaluation sur sa posture de mentor et sur ses prestations orales, afin de poursuivre lui-même sa propre progression.

La relation n’est pas exclusive ni définitive. Un mentor peut accompagner plusieurs membres du club ; inversement, un adhérent peut avoir plusieurs mentors au sein du club et dans d’autres clubs.

Cela dépend de ses objectifs et des aptitudes qu’il souhaite acquérir ou développer. Le mentorat prend fin quand le mentor ou le mentoré n’en voit plus l’intérêt en termes de progression.

Il s’agit donc d’une co-création de valeur mutuelle, où chacun bénéficie du regard et de la bienveillance de l’autre.

En cela, le mentorat s’inscrit complètement dans les valeurs fondatrices de Toastsmaters :

– Respect des personnes et du cadre défini,

– Intégrité morale et relationnelle,

– Service commun pour progresser ensemble,

– Excellence en vue de toujours s’améliorer.

Vous voulez vraiment avancer dans votre parcours Toastmasters et améliorer votre prise de parole en public ? Contactez les membres du groupe mentorat pour bénéficier de ce dispositif !

Article rédigé par Florence, mentor et mentorée de Toastmasters Marseille

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest